Chili : El pueblo unido jamás será vencido !

11 septembre 1973-11 septembre 2023 : un demi-siècle s’est écoulé depuis le coup d’État au Chili organisé par Pinochet et l’état-major de l’armée chilienne, avec l’appui actif de la CIA états-unienne.

Ce coup d’État1Coup d’État de 1973 au Chili avait un double objectif : mettre fin au processus révolutionnaire ouvert par la victoire électorale de l’Unité Populaire et du socialiste Salvador Allende en novembre 1970 ; installer une dictature pour écraser les mobilisations populaires et lancer une contre-révolution néo-libérale et expérimentale qui servira de modèle aux droites du monde entier.

Entre 1971 et 1973, l’amorce du processus révolutionnaire commencé avait été marqué – dans un contexte d’enthousiasme populaire exceptionnel et avec un retentissement dans toutes les gauches du monde entier – par de puissantes mobilisations populaires, ouvrières, paysannes et étudiantes et des formes d’auto-organisation.

Un processus qui débordait le cadre du programme de l’Unité Populaire, après la mise en place de mesures sociales audacieuses, d’une réforme agraire et des nationalisations des secteurs-clés de l’économie.

Un processus auquel participait, en alliance de fait avec l’Unité Populaire, la gauche radicale du MIR.

Un processus jamais accepté par les élites oligarchiques du pays et leurs représentants politiques à droite et à l’extrême-droite.

Le coup d’État de Pinochet était prévisible et quasiment annoncé. Il avait donné lieu à d’immenses manifestations de protestation dans différentes régions du monde, et notamment en France.

Cinquante ans plus tard, au-delà des immenses espoirs soulevés par la révolution chilienne, ce coup d’État reste présent dans les mémoires, au Chili et ailleurs, par son extrême violence et son caractère tragique, mais également pour d’autres raisons bien actuelles.

En effet, ce coup d’État met aussi en lumière les problèmes stratégiques posés à la gauche de transformation par le refus des élites de toute remise en cause de l’ordre établi et de tout changement de société, et par la menace néo-fasciste illustrée par les rapprochements accélérés des droites extrêmes avec les droites classiques.

ENSEMBLE! salue la mémoire de toutes les victimes du coup d’État de 1973 et de la dictature fasciste qui a suivi, et apporte son soutien aux différentes initiatives organisées dans plusieurs villes de France en commémoration du 50ᵉ anniversaire du coup d’État au Chili.

Bagnolet, le 9 septembre 2023
ENSEMBLE!
Mouvement pour une alternative de Gauche Écologiste et Solidaire


Pour compléter, vous pouvez consulter sur notre site :